baAfro expressionniste abstrait, Bâ en tant qu’artiste plasticien réalise de véritables tours de force technique notamment avec le support du bois qu’il peint à l’huile ou à l’acrylique à la manière de prédelles ou panneaux, Matiériste, il torture la pièce de bois en la faisant passer par l’élément « FEU », et créé ainsi des effets de matières particulièrement intéressant à voir et à apprécier. De fait, Bâ procède dans sa peinture sur bois à la façon d’un performeur lors du passage par le feu. Les traces de sillons en formes de cercles concentriques produisent un effet graphique indéniable. La composition des œuvres d’art plastique de Bâ, du fait de la prouesse technique d’exécution performative prend un tour nouveau, très actuel.
Avec les couleurs chaudes de sa palette chromatique bariolée, il procède quelque fois par aplats avec l’acrylique sur toile. Cependant, les déchirures appliquées sur le vide des pièces de bois suggèrent un miroitement, un reflet de sa propre personnalité. Dans le même temps, le bois prend de l’âge par l’effet de brûlure, ses coloris ocre suggèrent quant à eux, lorsqu’ils sont faits au couteau de peinture en empâtement, une notion de dégradation, de différence de plan. Venu de la figuration classique, Bâ n’en a pas moins abordé l’abstraction inorganique avec un campement de l’espace par des couleurs claires et chaudes sur des fonds noirs. C’est un sfumato très contemporain que pratique Bâ ou le clair-obscur se décline en formes géométriques tel que les cercles, les carrés, les spirales, les aiguilles d’horloges et autres glyphes aux couleurs de néon, de tatouages rituels très polychromes. Les agglomérais de couleur luxuriante de cet artiste plasticien sont appliqués avec vigueur, parfois en action painting à la manière pollockienne, par DRIPPINGI avec même des all-overs. Polyptique, dytique, triptyque, etc sont les méthodes employées par Bâ dans le traitement de ses thèmes picturaux. Bâ est également digitaliste et peint en petites touches discrètes souvent en à plat. Peintre très lumineux, il mélange l’huile à des matériaux qui accentuent la reluisance et la chatoyance des couleurs sur ses toiles. Il est à noter qu’issu de la sculpture Bâ en tant que plasticien possède une technique picturale de fragmentation du cadre, châssis et support de la toile héritée de la sculpture. La juxtaposition des formes est hiératique tout comme les signes ou symboles sur le tableau confinent à une tendance très nette de néo expressionisme abstrait avec méplats, aplats et agglomérats chromatiques. Au bord du kitsch, du baroque pour ce qui concerne ses œuvres sur toiles, on pourrait de la part d’un œil expert voir dans cette peinture des géométries de plots solaires.